Une fois le nombre de places et le nombre d’avions fixés bien à l’avance, le mieux que les compagnies aériennes peuvent faire est de fixer des prix selon la demande, la conjoncture et la vélocité des ventes. C’est de la concurrence à la Cournot.

http://www.lapresse.ca/voyage/201212/03/01-4600209-billets-davion-pas-de-hasard-dans-la-variation-des-prix.php?utm_categorieinterne=trafficdrivers&utm_contenuinterne=cyberpresse_B2_voyage_264_accueil_POS1